Modalités de suivi si inaptitude partielle au pilotage

Voici quelques exemples de restrictions ou de suivi particulier parfois demandé  par le CMAC ( Conseil Médical de l’Aéronautique Civile) , pour une dérogation demandée pour certains de mes patients pilotes privés dans le cadre de ma consultation spécialisée de sur-expertise aéronautique

  • Infarctus du myocarde sans complication majeure ayant subit un pontage : 
    apte par dérogation en double commande exclusivement avec un 2ème pilote qualifié pour le type d’aéronef
     
  • Cancer de la prostate au stade initial sans extension :
    apte par dérogation – dossier à présenter tous les 6 mois
     
  • Cancer du sein sans extension (simple conisation):
    apte par dérogation – dossier à présenter tous les 6 mois
     

pour la vision des couleurs 

A noter que depuis l’année 1999 , si erreur à l’album test d’Ishihara , il n’est plus obligatoire de demander de dérogation : le médecin agréé peut le déclarer  » apte avec vol de nuit exclu » sans en aviser le CMAC

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Résoudre : *
10 + 25 =